11 mai 2017CCSR

Vers une reconnaissance officielle du CCSR par le MÉES

Le CCSR, dans la mise en œuvre de son modèle d’affaires actualisé, poursuit ses démarches en vue d’obtenir une reconnaissance officielle du Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MÉES). Un représentant du MÉES a rencontré les membres du conseil d’administration du CCSR le 27 avril afin de leur présenter l’opportunité de reconnaître le CCSR dans la foulée de l’adoption du projet de loi 108, Loi favorisant la surveillance des contrats des organismes publics et instituant l’Autorité des marchés publics. Il a également été question des pourparlers en cours avec le CSPQ afin de permettre aux commissions scolaires de faire affaire avec le regroupement d’achats de leur choix dans le  dossier des acquisitions informatiques l’an prochain. Cette information a d’ailleurs été confirmée dans le Projet de règles budgétaires pour l’année scolaire 2017-2018 pour le fonctionnement des commissions scolaires transmis aux commissions scolaires au début-mai.

Dans le cadre des mêmes démarches, M. Frédéric Potok, directeur de la gouvernance et de la gestion des ressources informationnelles dans les réseaux au MÉES, siège depuis le 27 avril dernier à titre d’observateur au conseil d’administration du CCSR.

En étant reconnu officiellement par le MÉES, le CCSR espère ne plus avoir à défendre son droit de servir la clientèle du réseau de l’éducation, comme il a dû le faire en 2012 (dossier des tableaux numériques interactifs) et encore une fois en 2016 (dossier des équipements informatiques). Grâce à cette reconnaissance, il espère par ailleurs être présent, à titre de partenaire et d’accompagnateur, en amont de projets à l’échelle du réseau de l’éducation.